Que penser de « Mistress America » ?

 MISTRESS AMERICA
« Mistress America », c’est la nouvelle comédie de Noah Baumbach. Sorti le 6 janvier 2016 en salles, Greta Gerwig – co scénariste – et Lola Kirke ont les rôles principaux. Sympathique et drôle, ce film présente un bon scénario, une mise en scène brillante et des acteurs formidables malgré quelques longueurs…

Noah Baumbach, scénariste, réalisateur et producteur américain, s’était déjà entouré de l’actrice et scénariste Greta Gerwig pour ses longs-métrages « Greenberg » et « Frances Ha » qu’elle a co-écrit, film qui, je vous l’avoue, ne m’avait pas chamboulée. Son physique de girl next door, son visage rayonnant et ses mimiques charmantes ont fait d’elle une perle du cinéma indépendant. Dans « Mistress America », elle campe le rôle d’une femme rigolote et sophistiquée de Manhattan avec, toujours, une touche d’autodérision. Avec Lola Kirke, le duo paraît être une évidence, comme si les deux actrices étaient faites pour se donner la réplique.

Entre les acteurs de « Mistress America » se déploie une belle énergie qui semble inépuisable. Légèrement girly, le début du film ressemble à tous les films indépendants qu’on adore avec des personnages un peu paumés, festifs et bizarres mais finalement très attachants. Le bémol du long-métrage reste les dialogues, parfois trop pesants et présents qui ne laissent pas le temps au spectateur de reprendre sa respiration. Noah Baumbach semble avoir imaginé certaines scènes comme une pièce de théâtre, rendant le jeu des acteurs hilarant car surjoué voire hystérique. La présence de nombreux acteurs dans certaines scènes entraîne rebondissement sur rebondissement, ce qui étoufferait presque la relation des demi-sœurs que le spectateur suit initialement. Malgré quelques longueurs, le film ne perd pas son humour, son énergie et sa bonne humeur permettant à la fin de réconcilier le spectateur et le réalisateur.

Lilas-Apollonia Fournier

Rendez-vous sur Hellocoton !